ISRAEL ZOROBABEL - PAROLES D'AMOUR - YHVH -

La connaissance de Dieu, la reconstruction du temple, C'est moi Le Zorobabel et c'est maintenant l'éveil de Zacharie 4 (janvier 2010)..
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Histoires, relatives à Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Israël Zorobabel
Admin
avatar

Nombre de messages : 1677
Age : 56
Localisation : France
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Histoires, relatives à Dieu   Sam 1 Oct - 5:22

Hi,

Dans cette cession, nous racconterons des histoires qui parlent de Dieu, en relation avec Dieu.

Les blagues sur Dieu seront automatiquement effacées, RESPECT.

On peut avoir de l'humour, mais on ne peut pas se moquer de Dieu.

Quand je dis Dieu, je dis aussi Jésus, ou tout oint de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israël Zorobabel
Admin
avatar

Nombre de messages : 1677
Age : 56
Localisation : France
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Histoires, relatives à Dieu   Sam 1 Oct - 5:24

Un jour Satan et Jésus étaient en conversation.

Satan vint visiter Jésus dans le Jardin d'Eden, Et Satan arriva tout content et se vantant (Luc 4:1-12 ; Job 1:6-12 )

« Oui, Seigneur, à présent j'ai captivé tout le monde, oui pratiquement tout le monde là en bas. J'ai placé des pièges, j'ai utilisé les appâts de la tentation, je sais bien ce à quoi chacun d'eux ne peut résister. Je les ai presque tous attrapés » ( 1 Pierre 5:8-9 ; Ephésiens 6:10-17 )

« Que vas-tu faire avec eux ? » demanda Jésus. Et Il pria Dieu le Père.

Satan répondit : «Oh, je vais un peu m'amuser avec eux !, je les ferai divorcer après qu'ils se soient mariés, pour qu'il ne soit jamais possible d'établir la base de l'humanité: « la famille » ( Matthieu 19:4-6 ; Malachie 2:16 ), je les ferai se haïr les uns les autres et abuser les uns des autres, je les ferai tomber dans l'alcool et les drogues sans contrôle ( Romains 13:12-14 ), je leur apprendrai à faire des armes et des bombes, pour qu'ils s'entretuent. Je vais vraiment m'amuser ! »

« Et quand tu seras fatigué de jouer avec eux, que feras-tu ?» demanda Jésus. Et Il continua de prier.

« Oh, je les tuerai tous et leurs âmes seront miennes pour toujours, Seigneur, avec tout respect, c'est leur décision !!» ( 1 Jean 3:8-10 )

« Combien veux-tu pour eux tous ? » demanda Jésus.

« Oh, Tu ne peux pas vouloir ces gens. Ils ne sont bons à rien. Pourquoi les veux-Tu, s'ils ne Te suivent ni ne T'aiment ? Il y en a beaucoup qui Te haïssent ! J'en ai vu nombre d'entre eux cracher sur Toi, Te maudire et même Te renier, mieux encore, ils m'aiment beaucoup ( Matthieu 24:10-13 ) , Tu ne veux pas ces gens !! »

« Combien ? » demanda Jésus à nouveau.

Satan le regarda en grimaçant :

«Toutes Tes larmes et tout Ton sang, toute la douleur du monde entier, tout ensemble » ( Esaïe 53:4-10 ; 1 Pierre 2:24 )

Jésus dit. « C'EST FAIT »

« et Il paya le prix » ( 2 Corinthiens 5:21 )

Comme il est terrible de voir que les gens ne cherchent pas Dieu, Et qu'ensuite ils se demandent pourquoi le monde va en enfer !!!

Comme il est terrible de voir que nous cherchons tous les jours le journal pour lire des tragédies et nous ne cherchons jamais la Bible.

Comme il est inconscient de voir que tout le monde veut aller au ciel, Pensant qu'on peut y aller sans avoir à croire, Sans aimer Dieu par dessus toutes choses, Ou sans faire ce que dit la Bible: les Lois de Dieu.

N'est-il pas terrible que certaines personnes peuvent dire « je crois en Dieu » Mais suivent toujours Satan (qui en fait a peur de Dieu). ( 2 Timothée 4:3-4 ; 2 Jean 1:7-11 )

Ne pensez-vous pas qu'il est désolant qu'ils s'envoient des milliers de plaisanteries par email, de telle sorte qu'elles se propagent comme la peste.

Mais quand il s'agit des messages du Seigneur, nous y pensons à deux fois avant de les partager ; Et nous laissons les boîtes électroniques de nos amis sans ce message.

Ne pensez-vous pas qu'il est outrageux que l'obscène, Le vulgaire et le grossier soient autorisés à passer librement sur internet Si bien que beaucoup de personnes désireraient même entrer dans l'écran.

Mais il est défendu de parler publiquement de Jésus Dans les écoles, les lieux de travail, Les groupes d'entr'aide, etc... (Actes 4 :19-20)

Même sachant ce qu'Il a fait pour nous.

Parce que ce ne sont pas les Romains qui l'ont tué, C'est notre péché, Pour que nous soyons pardonnés, Et que nous Le connaissions dans Sa gloire avec le Père.

Ne vous semble-t-il pas incroyable qu'une personne Puisse être feu et flamme le dimanche à l'église (ou le samedi), Adorant et remerciant le Seigneur pour Sa miséricorde, Pour un jour de plus à vivre etc, Mais le reste de la semaine il est un chrétien invisible !( 2 Timothée 3:1-5 ; Romains 10:9-13 )

Cela vous semble-t-il juste ?

Ne laissez pas Satan vous empêcher d'envoyer ce mail A tous vos contacts sur le web, Cela n'a pas d'importance s'il vous dit que beaucoup n'y croient pas; Ne le laissez pas passer avec ses plans !

Cessez de vous soucier de ce que les autres peuvent penser de vous , Il est temps de vous soucier de ce que « Dieu pense de vous »

De grâce frère et soeur, transmets-le, « Je l'ai déjà fait »

Que Dieu vous bénisse toujours (2 Corinthiens 13:13)


Dernière édition par le Sam 1 Oct - 6:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israël Zorobabel
Admin
avatar

Nombre de messages : 1677
Age : 56
Localisation : France
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Histoires, relatives à Dieu   Sam 1 Oct - 5:45

L’intervention de Jésus

Tout commence un vendredi après-midi typique, tu es en train de conduire pour rentrer chez toi, lorsque tu entends à la radio un fait comme un autre :

Dans un petit village lointain, 3 personnes viennent de mourir d'une grippe que l'on avait jamais vue auparavant. Tu ne prêtes pas vraiment attention à cet évènement...

Le lundi matin lorsque tu te réveilles, la radio annonce que ce ne sont plus seulement 3 personnes mais 30 000 qui sont mortes en Inde. Des chercheurs du contrôle de la santé des Etats-Unis vont faire leur enquête. Le mardi c'est la grande nouvelle en première page de tous les journaux, parce qu'il ne s'agit plus seulement de l'Inde, mais aussi du Pakistan, de l'Afghanistan, et l'Iran, et tout le monde en parle en le nommant : l'influence mystérieuse et tous se demandent Comment va-t-on la contrôler?

Alors une nouvelle surprend tout le monde : L'Europe ferme ses frontières, il n'y aura plus de retours depuis l'Inde ni tout autre pays où la maladie aurait été remarquée. Lorsque le journaliste interroge une femme française, on apprend que son mari est en train de mourir de cette influence mystérieuse... C'est la panique en Europe... Les informations disent que lorsque tu attrapes cette maladie, tu ne te rends pas compte que tu l'as et il te reste à peine une semaine à souffrir horriblement pour mourir ensuite. L'Angleterre ferme aussi ses frontières, et le président américain ferme ses frontières à l'Europe et l'Asie jusqu'à ce que le remède soit trouvé.

Le jour suivant, les gens se réunissent à l'église et prient pour que les chercheurs trouvent le remède. On entend le jour suivant à la radio que 2 femmes ont contracté la maladie à New York. Il semble que la maladie soit présente dans le monde entier maintenant. Les scientifiques continuent à chercher un antidote, sans succès.

Tout à coup, la nouvelle inespérée arrive : on a déchiffré le code ADN du virus, on peut enfin faire un antidote! Maintenant il faut le sang de quelqu'un qui n'ait pas été infecté par le virus et donc dans tout les pays on demande à chacun de se rendre à l'hôpital le plus près pour faire un examen du sang.

Tu vas comme volontaire à l'hôpital avec ta famille, et tes voisins se demandent : Serait-ce la fin du monde ?

Tout à coup le docteur crie un nom qu'il a lu sur son registre, et là, ton fils cadet te dit : Papa, il a crié mon nom! avant que tu ne puisses réagir, ton fils est parti avec des infirmiers et tu cries : Attendez!, et ils te répondent : Tout va bien, son sang est pur, son sang est propre, nous croyons qu'il a le type de sang correct.

Après 5 minutes, les médecins sortent de la salle en riant et pleurant. C'est la première fois depuis une semaine que tu vois quelqu'un rire, et le docteur s'approche de toi, et te dit Merci mon Dieu, le sang de votre fils est parfait, il peut faire l'antidote contre maladie...

La nouvelle se répand et tout le monde pleure de joie. Le docteur s'approche de toi et ton épouse, et dit Est-ce que je peux vous parler un moment? Nous ne savions pas que le donneur serait un enfant, donc nous avons besoin que vous signiez ce contrat pour nous donner la permission d'utiliser son sang. Alors que tu lis le contrat, tu remarques qu'il n'est pas précisé la quantité de sang nécessaire...et alors tu demandes : Quel quantité de sang allez-vous prendre?

Le sourire du médecin disparaît, et il dit : nous ne pensions pas qu'il s'agirait d'un enfant, nous avons besoin de tout son sang!! Tu n'arrives pas y croire, et tu essaie de répondre : mais, mais...; et le docteur te répond : vous ne comprenez pas, il s'agit d'une cure pour le monde entier, s'il vous plait, signez, nous avons besoin de tout le sang... et tu demandes : mais ne peut-il pas avoir une transfusion? et là on te répond qu'il est le seul a avoir le sang pur et que c'est donc impossible. Vous allez signez? S'il vous plait, signez!!!! En silence et en tremblant, tu signes...

La semaine suivante, alors qu'il y a la cérémonie d'enterrement de ton fils, quelques personnes restent dans leurs lit à dormir, d'autres préfèrent aller se promener ou faire un match de football...

et ceux qui sont à la cérémonie affichent un sourire forcé...

Tu voudrais t'en aller en hurlant : Mais mon fils est mort Pour vous, vous n'en avez rien a faire???

Parfois c'est ce que Dieu voudrait nous dire : Mon fils est mort pour vous et vous ne savez toujours pas à quel point je vous aime?

C'est curieux de voir à quel point c'est simple pour les gens de rejeter Dieu et ensuite se demander pourquoi le monde va de pire en pire...

C'est curieux de voir qu'on croit tout ce que les journaux et la télé nous dit, et qu'on doute de la parole de Dieu...

C'est curieux de voir qu'on passe notre temps à accumuler des biens terrestres, et qu'on de passe même pas 5 minutes à chercher les trésors célestes...

C'est curieux de voir quelqu'un qui dit je crois en Dieu et qui démontre par ses actions qu'il ne Le suit pas...

C'est curieux qu'on envoie tant d'e-mail de blagues mais que quand tu envoies un e-mail qui parle de Dieu tu hésites tant avant de l'envoyer...

C'est curieux qu'on puisse parler de vulgarité, de luxure, et d'obscénité avec tant de liberté alors qu'il est interdit de parler de Jésus dans les écoles et les lieux de travail...

C'est curieux, pas vrai??

C'est curieux que tu ne ressentes pas la nécessité d'envoyer cet e-mail à toute ta liste de contacts...

C'est curieux que nous nous préoccupions tant de ce que les autres pensent, et si peu de ce que Dieu pense de nous...

Ne te dégonfle pas, envoie ce message à ta liste de contacts, et passe une bonne journée,

tu dois juste cliquer transmettre...


Dernière édition par le Sam 1 Oct - 6:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israël Zorobabel
Admin
avatar

Nombre de messages : 1677
Age : 56
Localisation : France
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Histoires, relatives à Dieu   Sam 1 Oct - 5:52

Subject: les desseins de DIEU

Sur une colline, dans une forêt, trois arbres poussaient tout à côté l'un de l'autre. Un jour, ils discutaient ensemble sur l'espérance de leur devenir,et de leurs rêves, quand l'un dit : « Il est des jours que je souhaite devenir un coffre à trésor. Je pourrais contenir de l'or, de l'argent et plusieurs pierres précieuses. Je serais décoré d'une sculpture élégante et tout le monde en apprécierait la beauté. »

Le second arbre dit : Moi je souhaite être utilisé à construire un paquebot. Je transporterais rois et reines sur les eaux dans tous les coins du monde. Tous seraient en sécurité compte tenu de la résistance de ma coque. »

À son tour, le troisième dit : Je souhaite grandir et devenir le plus grand arbre, le plus droit des arbres de la forêt.

Ainsi devenu, les gens me verraient au sommet de la colline et en regardant mes branches, penseraient à Dieu en me voyant très proche de Lui. De tous les temps, je serais le plus grand de tous les arbres et tout le monde se souviendrait longtemps de moi.»

Plusieurs années passèrent et toujours les arbres espéraient voir leurs rêves se réaliser. Or un bon jour, un groupe de bûcherons vinrent près des arbres. Un bûcheron s'approcha du premier arbre et dit :« Celui-ci semble être un arbre fort. Je crois pouvoir vendre le bois à un ébéniste», et il commença à le couper. L'arbre fut heureux car il croyait que l'ébéniste saura le transformer en un coffre à trésor.

À l'arbre suivant le bûcheron dit : « Cet arbre semble un arbre très fort. Je pourrai le vendre à un fabricant de bateau ». Le second arbre était heureux en se voyant en chemin de devenir un paquebot puissant.

Quand les bûcherons arrivèrent au troisième arbre, l'arbre fut effrayé parce qu'il se disait que : « si on me coupe, mes rêves ne se réaliseront jamais ». Un des bûcherons dit : « Je n'ai besoin de rien de spécial de mon arbre. Je prendrai malgré tout celui-ci. » Et il le coupa.

Quand le premier arbre arriva chez l'ébéniste, il fut transformé en morceaux de bois pour en faire une mangeoire pour animal. Celle-ci fut placée dans une grange et remplie de foin C'était loin de ce que l'arbre avait rêvé de devenir.

Le second arbre fut coupé en pièces pour la construction de petits bateaux de pêche.Son rêve d'être un majestueux paquebot et de transporter des rois s'est résolument évanoui.

Le troisième arbre fut taillé en de larges pièces et placées seules dans le noir. Les années passèrent et les trois arbres oublièrent leur rêve, lorsqu'une bonne journée un homme et une femme vinrent dans la grange.

La femme donna naissance à un bébé et avec son époux déposèrent le poupon sur le foin dans la mangeoire faite du bois du premier arbre. L'homme aurait bien désiré avoir un berceau pour le bébé mais la mangeoire fut l'affaire. L'arbre ressentit l'importance de l'événement et comprit qu'il venait d'accueillir le plus grand trésor de tous les temps.

Quelques années plus tard, un groupe d'hommes était dans un bateau de pêche fabriqué avec le bois du second arbre. Un homme du groupe était fatigué et s'endormit. Quand ils furent éloignés de la rive, un grand orage survint, l'arbre ne croyait pas être assez fort pour assurer la sécurité aux membres de l'équipe. Les hommes réveillèrent celui qui dormait, il se leva et il dit « Paix », la tempête s'arrêta. À ce moment l'arbre comprit qu'il transportait le Roi des Rois dans son bateau.

Finalement, quelqu'un vint et prit le troisième arbre. On le transporta à travers les rues de manière que les gens se moquèrent de celui qui le transportait. Quand il arriva au but, l'homme fut cloué à l'arbre et élevé dans les airs pour mourir au sommet d'une colline. Le dimanche suivant, l'arbre réalisa qu'il fut assez fort pour se tenir au sommet de la colline et fut aussi près de Dieu qu'il fut possible de l'être. Jésus a été crucifié sur lui.

La morale de cette histoire est que quand les choses ne semblent pas se dérouler selon ses vues, il faut toujours être certain que Dieu a un plan défini pour chacun de nous. Si on place notre espérance en Lui, Il nous comblera de grands cadeaux.

Chacun de ces arbres a obtenu ce qu'il espérait mais pas nécessairement à l'image qu'il s'était faite. Nous ne connaissons pas les plans de Dieu sur nous. Nous savons seulement que Ses Plans ne sont pas les nôtres et que Ses Chemins sont toujours les meilleurs. Suggestion : Si cette histoire vous a plu transmettez cette là à votre ami(e)! Ainsi Dieu veut s'en servir pour inspirer le plus de personnes possible du plan d'amour qu'Il a sur chacun de nous.

Que votre journée soit bénie Que Dieu vous porte dans sa main, Qu'Il vous garde et vous protège, et Qu'Il vous bénisse.Vous et tous ceux qui vous sont chers.

Rappelle toi qu'en tout temps, Jésus reste ton meilleur ami


Dernière édition par le Sam 1 Oct - 6:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israël Zorobabel
Admin
avatar

Nombre de messages : 1677
Age : 56
Localisation : France
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Histoires, relatives à Dieu   Sam 1 Oct - 5:55

Le petit livre de Sali

Un jour, en revenant de l'école, une petite fille japonaise vit un livre par terre, sur la route. Il était toujours très précieux de trouver quelque chose à lire, elle le porta à la maison.

"Qu'est-ce que tu lis pendant si longtemps?",
lui demanda sa mère.

"Oh, une histoire merveilleuse!",
répondit l'enfant.
"Cela concerne un homme bon qui aida les autres, et qui aima les enfants".

Tout son temps de libre se passa durant de nombreux jours à lire ce petit livre. Sa dernière pensée la nuit, et sa première le matin était pour cet homme bon et pour tout ce qu'il fit. Si seulement il était encore ici maintenant! Il pourrait certainement aider la pauvre veuve vivant près de là.

Il n'y avait pas bien longtemps que cette veuve avait perdu son mari; le cœur brisé elle travaillait péniblement pour procurer le pain quotidien à ses trois enfants. Quoique de retour d'un pèlerinage, elle n'avait pas obtenu le réconfort. Sa vie était profondément vide.

"Je dois lui donner le livre",
pensa la petite enfant, soudainement.
"Il la consolera".

La veuve sourit tristement lorsque la petite fille vint frapper à sa porte.
"Je vous ai apporté un livre",
dit-elle.
" Cela concerne un homme qui aide tous ceux qui sont dans la peine, et j'ai pensé à vous. Lisez-le. Il peux vous apporter la consolation."

La veuve prit le petit livre pour voir ce qu'il avait dedans. Elle se mit à le lire et ne s'arrêta que lorsqu'elle parvint à la fin du récit.
Elle interrogea d'autres personnes pour savoir si elles avaient entendu parler de cet homme merveilleux: Iesu kirisuto. Non, personne n'avait entendu parler de lui. Mais, elle conserva les paroles du livre dans son cœur.

Un jour, elle quitta son village situé sur la montagne pour aller vendre quelques œufs au marché. Lorsqu'elle passa à travers la foule, elle remarqua un étranger qui parlait à quelques personnes rassemblées autour de lui.

Elle s'arrêta pour l'écouter.

Cela pouvait-il être vrai? OUI, il parlait de la même histoire contenue dans le petit livre.
Elle s'approcha près de lui, et quand il eut fini, elle s'arma de courage pour lui adresser la parole:
"O, prédicateur! Vous connaissez tout au sujet de Iesu kirisuto, ne voulez-vous pas venir dans mon village nous parler de lui et nous indiquer comment il est possible de le suivre? "

Ce fut un heureux jour lorsque le missionnaire vint.
Le peuple de la montagne se rassembla tout autour de lui pour l'écouter, émerveillé surtout de voir le changement produit par ce récit sur le visage de la pauvre veuve.

Elle ne fut plus triste, car elle avait trouvé... Jésus!

Hé Oui, vous l'avez compris, Iesu Kirisuto c'est Jésus-Christ, et le fameux livre qu'elle lut était l'évangile de Luc.

Et maintenant dans ce village japonais, il y a une petite communauté de chrétiens qui adorent le Seigneur Jésus.

Merci mon Dieu de nous avoir donné Ton fils unique bien-aimé... Pour nous sauver, pour ME sauver.


Dernière édition par le Sam 1 Oct - 6:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Israël Zorobabel
Admin
avatar

Nombre de messages : 1677
Age : 56
Localisation : France
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Histoires, relatives à Dieu   Sam 1 Oct - 6:17

Yeshoua

Partie 1 : La rencontre

Un jour, alors que je restais tranquillement chez moi, seul, j’entendis quelqu’un frapper à ma porte.

Qui peut-il être, je n’attends personne ?

Comme je ne voulais pas être dérangé, je décidais de ne pas répondre, d’ignorer cette personne, d’autant plus que je ne la connaissais pas.

Et cette personne insiste, et insiste toujours…

Voyant qu’elle ne se décidait pas à partir, malgré mon silence, et que ça devenait agaçant que cette personne frappe comme cela, je me résiliais d’aller ouvrir.

C’était un homme, apparemment un étranger, d’apparence modeste, mais propre. Il me demandait s’Il pouvait entrer pour discuter avec moi. Je n’en avais pas envie, d’autant plus que je ne Le connaissais pas, et avec tout ce qu’on entend dans les faits divers, mais je ne pouvais pas non plus Lui fermer la porte au nez, question de politesse.

Je pris mon mal en patience, et Le fis entrer…

Nous nous asseyons et Le voilà qu’Il me parle de mauvaises conduites des gens, des mauvaises façons de faire, faisant surtout allusion à moi.

Ca n’en fini plus, Il parle, Il parle, Il me soûle de parole…, surtout que je sens comme une critique, comme des allusions à moi, à mes façons.

Mais d’où me connaît-Il ?

Pour Lui faire comprendre de partir, je me lève et m’occupe de différentes tâches ménagères en cours.

Mais Il ne se décide toujours pas à partir.

Midi a déjà sonné; et la faim se fait sentir, mais en aucun cas je désire partager mon repas avec Lui. Alors, pendant qu’Il parle, je mange dans la cuisine, seul.

Après le repas, mon bonhomme est toujours là, et apparemment ne se décide pas de partir. Je continue ma journée, sans m’occuper de Lui.

Le soir arrive, la même situation que ce midi se reproduit, à l’heure du dîner, et Il ne part toujours pas. Voyant l’heure avancée, je Lui fais comprendre que je dois aller me coucher, et Il me demande si Il peut rester pour la nuit. Je ne le voulais pas, mais je Lui proposais une chambre que j’avais de libre. Il me remercie et nous allons dormir.

Mais voilà que la situation se prolonge plusieurs jours, et je ne veux pas non plus Le jeter dehors.

Au fil des jours, je m’aperçois que je commence à m’habituer de Sa présence, j’y trouve même un certain plaisir. Il comble ma solitude, Il me parle souvent d’amour, et Ses paroles sont très douces. Bref Il ne me soûle plus tant que ça, j’y vois même naître une certaine amitié.

Seulement là, Le voilà qu’Il se met à critiquer tout ce que je fais, me reprenant sur chaque fait et geste, sur ma conduite… Je n’ose rien dire, mais ne suis plus un enfant…

C’est pas bien de faire ça, c’est pas bien de dire ça, c’est pas bien de manger ça, il ne faut pas aller là, etc.… ouf, ça devient presque pénible.

Mais quelque chose en moi me dit de L’écouter, et d‘être patient, d‘obéir docilement.

Un matin, alors que je lisais une revue de mode, voilà qu’Il me tend un livre, et me demande de le lire…. J’accepte, pour ne pas Le blesser. Au début, je n’y comprends pas grand chose, certains sujets de ce livre sont carrément longs et sans intérêt, mais parfois j’y trouve de belles histoires d’amour, mon ôte me certifie qu’elles sont vraies, et donc je prends quand même plaisir à le lire…

Il y a quelques jours que mon ôte loge chez moi, et je ne connais toujours pas comment Il se nomme. Alors je le Lui demande, et Il me répond qu’Il s’appelle Yeshoua, qu’Il est Israélien. Je Lui demande pourquoi tenait-Il à me faire lire ce livre en entier ? De qui parlaient ces histoires ?

Yeshoua me répondit que c’était Son histoire, et celle de Son peuple.

Je Lui demandais alors où était Son peuple, et pourquoi n’était-Il pas avec lui ?

Alors Yeshoua me répondit qu’Il était venu pour le chercher, pour le réunir et le ramener dans Son pays, un pays lointain...

Voyant cette belle histoire d’amour, entre un Roi et Son peuple, je m’empressais de Lui demander, comment pouvais-je faire parti de Son peuple ? , et le pouvais-je ?

Oui, me répondit-Il, tu le peux, et pour ce qui est d’en faire parti, tu le peux aussi.

Si tu crois en Mon histoire, si tu crois en Moi, et si tu gardes les commandements que J’ai prescris pour Mon peuple, commandements que Je lui ai prescris afin qu’il vive.

A ceci l’on reconnaît qu’ils sont Mon peuple et qu’ils m’aiment, quand ils gardent Mes commandements (Jean 14:21 ; Jean 15:10).

C’est un sceau que J’ai mis sur Mon peuple, afin qu’il ne périsse point, et que l’ennemi ne puisse l’atteindre…

(à suivre…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires, relatives à Dieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires, relatives à Dieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Inviter à Dieu
» Histoires d'un scaphandrier
» boutique mac lyon part-dieu

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ISRAEL ZOROBABEL - PAROLES D'AMOUR - YHVH - :: SAGESSE-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: